Ensemble Resonance - "Illuminations" - Église de Cielle - Dimanche 11 octobre  11h00

©

"Illuminations"


Des musiciens du XXIème siècle revisitent des musiques anciennes et explorent l’architecture sonore de lieux remarquables. Une œuvre musicale vivante et hors-norme reliant Musique et Patrimoine.
Le projet Illuminations a été conçu en l’abbaye cistercienne de Noirlac en France berrichonne.

Dimanche 11 octobre à 11h00

Eglise de Cielle

Réserver
VIDEO 1


Le programme du concert

Les musiciens ont remanié des œuvres anciennes datées du 13e au 18e siècle.
La chanson la plus ancienne est composée par Jehan de Lescurel, un poète et compositeur parisien.
Le texte le plus tardif est signé par l’Italien Francesco Durante.
Le Liégeois Johannes Ciconia est un compositeur de l’école bourguignonne qui incite à franchir les frontières temporelles entre la musique de la Renaissance, le jazz et la musique du monde.
Deux chants séfarades, Madre et La rosa enflorese, sont recomposées librement par leurs interprètes.
Un madrigal de Claudio Monteverdi et un song élisabéthain de John Dowland complètent le programme de ce concert assorti de quelques improvisations en résonance avec le lieu inspirant qui les a suscitées.

⬆︎

Resonance

Samuel Cattiau > contre-ténor
Quentin Dujardin > guitare
Matthieu Saglio > violoncelle
Doron David Sherwin > cornet à bouquin
⬆︎

© Valérie Nagant

Quentin Dujardin, guitariste, compositeur et producteur, crée un univers tout à fait unique depuis de nombreuses années.
Avec Samuel Cattiau, contre-ténor, ils composent des mélodies pour guitare et voix, inspirées de textes et d’œuvres de musiques anciennes du XIIème au XVIIIème siècles.
⬆︎


Présentation

Illuminations

“Illuminations” est la continuité du travail de recherche mené depuis le premier opus “Resonance” et élaboré autour de textes de musiques anciennes issues de notre répertoire occidental.
Ce projet musical est une mise en lumière de notre patrimoine, de nos héritages culturels et artistiques en tant que musiciens du vingt-et-unième siècle.
L’architecture sonore des lieux remarquables traversés pose cette démarche qui fait revivre une grande tradition de l’univers de la musique classique : la musique “non écrite”.
Au delà des clivages et des classifications musicales - médiévale, renaissance, baroque, classique, contemporaine, jazz, musique du monde, musique actuelle… - c’est bien de musique qu’il s’agit.
"Des musiciens du XXIème siècle revisitent des musiques anciennes et explorent l’architecture sonore de lieux remarquables. Une œuvre musicale vivante et hors-norme reliant Musique et Patrimoine !"

  ⬆︎